L’auto partage : une alternative très rentable pour les entreprises

Article publié le 30 - 03 - 2018 par Rakia dans la categorie: > automobile

Nombreuses sont les sociétés qui possèdent des véhicules qui dorment sur les parkings. Ces voitures peuvent s’user rapidement et voir leur valeur se déprécier. Ceci n’est autre qu’une perte sèche pour une entreprise. Pour pallier à ce problème, on commence à voir naître une nouvelle notion ou une nouvelle approche dans l’utilisation des véhicules d’une société : l’auto partage. Cette solution est assez intéressante notamment pour ses avantages financiers, écologiques mais aussi en termes de mobilité. Plusieurs entreprises ont réussi à relever ce défi : mettre fin à la « culture de propriété de la voiture » au profit de son utilité et de son usage.


La nouvelle culture du « product as a service »

Les termes sont assez nombreux pour définir cette nouvelle approche : car sharing, car pooling, voiture partagée, auto partage… La notion du « product as a service » est devenue très répandue dans les entreprises. L’objectif de cette nouvelle vision des choses est de mettre à la disposition de l’employé le service assuré par le véhicule (c'est-à-dire le transport) et non pas le véhicule en lui  même.

Ainsi, le collaborateur pourra bénéficier de la faculté de se déplacer et non pas de la possession du véhicule. La solution de l’auto partage vient offrir aux chefs d’entreprises des économies non négligeables grâce à une rationalisation du fonctionnement du parc automobile. En termes de mobilité, cette approche entraine une diminution du nombre de voitures qui circulent. De ce fait, qui dit moins de voitures, dit moins d’embouteillages et de congestion des routes.

 

L’auto partage : le traceur gps pour changer la mentalité

 

Le traceur gps est une solution efficace qui pourrait aider les chefs d’entreprise à mettre en place une stratégie d’auto partage et d’en convaincre les employés.  Cet outil de géolocalisation permet de remonter un grand nombre d’informations assez utiles : les véhicules les plus économiques, le volume du travail global, les dimensions du parc automobile, le nombre de véhicules qui dorment dans les parkings….

Toutes ces indications permettent aux gestionnaires de détecter les véhicules en mission et ceux qui sont libres pour leur affecter les nouvelles tâches. De ce fait, aucun véhicule n’est attribué à un employé bien déterminé. Ainsi, les collaborateurs utilisent les voitures pour leur faculté de transport.

 

Comment convaincre ses employés de l’auto partage ?

 

La culture de la voiture est ancrée chez un grand nombre de travailleurs et entre dans les traditions de plusieurs pays. A titre d’exemple, en Belgique, le pays de la voiture de la société, le changement de la mentalité peut s’avérer difficile. Pour instaurer cette nouvelle culture de l’auto partage, il convient de procéder à certaines techniques.

 

Les chefs d’entreprise pourront propose une prime financière pour compenser la perte de la voiture considérée comme une partie du salaire. Les gestionnaires peuvent donner la possibilité au collaborateur de louer la voiture de la société pendant les soirées et le week-end pour des utilisations privées. Donner une alternative à la voiture de la société serait aussi une bonne idée qui pourrait aider à insuffler ce changement de mentalité. Les alternatives sont nombreuses : du transport commun aux vélos pour arriver aux trottinettes électriques… 

 

La mise en place d’une stratégie d’auto partage est devenu un aspect très important tant sur le plan financier que sur le plan environnemental. Même pour les petites structures, cette approche est possible à mettre en place. En effet, plusieurs PME peuvent s’organiser entre elles pour concevoir la mutualisation de leur flotte automobile : partager les mêmes coûts et jouir d’une mobilité bien pensée et étudiée.